UNE URGENCE ? PRENEZ VOTRE MAL EN PATIENCE.

Publié le par vivemafrance

 

Les faits se déroulent quelques jours seulement après un reportage diffusé sur une chaîne publique française et traitant du service des urgences à l'hôpital de la ville de Villepinte, Seine-Saint-Denis. En voyant  ça, on serait presque heureux d'habiter à proximité.

 

Son nom est sans importance. Il a à peine 4 semaines et le voilà pris en grippe par un microbe. 40°C de fièvre. Les parents s'affolent. Une seule issue : direction les urgences de l'hôpital le plus proche : le CHU de Villepinte...

 

Minuit trente : arrivée aux urgences, plus de deux heures d'attente au milieu de mouchoirs usagés et de récipients contenant du vomi... Ben oui, nous sommes dans un hôpital...!

3 heures du matin : l'enfant est pris en charge par une équipe de professionnels.

4 heures trente : fin des examens. Un brancardier est attendu pour emmener le petit au service pédiatrie.

5 heures : ... mais où est donc le brancardier...?

5 heures trente : ... ça commence à faire long pour le bébé, qui s'endort dans cette salle où s'entremêlent odeurs de vomi et parfums de pansements imbibés d'alcool.

6 heures du matin : arrivée du brancardier, sans brancard, ça va de soi. Il servira de "guide" aux parents "déboussolés". Il  ouvre la marche pour le service pédiatrie - service indiqué dans tout l'hôpital par des panneaux "pédiatrie". On lui dit merci. Merci aussi à la coordination des services, qui a fait un excellent travail de non transmission des renseignements...Il aura fallu 20 minutes aux parents pour expliquer les raisons de leur présence dans le service.

Quelques questions mais d'abord "vous avez une mutuelle?".

 

6 heures vingt : l'enfant et sa maman sont emmenés dans la "chambre". Pas de lit mais un fauteuil convertible. Plus de place. Cela dit en passant, ce n'est pas la maman qui est hospitalisée. En guise de draps, des pans de tissu usés et sales. Vous croyez vraiment que ce n'est "que" du sang lavé qui entâche le drap ? Alors regardez-y à deux fois.

Incroyable ? J'ai eu du mal au début. Des excréments désséchés ? on dirait bien. Dans le doute, on ne dira rien. On pourra toujours nous raconter que c'est de la Bétadine... eh bien elle était plutôt épaisse celle-là.

 

 

taches-3.jpg

 

La déco ? Au sol, des miettes, des mouchoirs, des tâches de café. Ca s'en va mais pour ça, il faut nettoyer.

 

6 heures trente : une ASH (comprenez agent des services hospitaliers) arrive pour enfin faire ce ménage tant attendu. L'art et la manière : elle fait un tour sur elle-même avec un balai dans les mains. Terminé !

La grand-mère du bébé, présente à ce moment-là, cherche désespérément un agent plus respectueux des règles d'hygiène.

 

Hop8.jpg

 

"Je n'ai pas le droit, ce n'est pas mon secteur" lui répond une ASH du couloir d'à-côté. En insistant un peu, la grand-mère obtient que cet agent nettoie vraiment la chambre. Celle-ci aura tout de même bravé l'interdit pour rendre sa propreté à ladite chambre.

 

La famille a bien voulu me laisser prendre des photos.

Le fauteuil convertible (ça devrait donner un lit) :

 

lit-3.jpg

 

Le fauteuil convertible habillé de draps venus tout droit de chez la maman...C'est déjà mieux.

 

Hop6.jpg

 

 

16h30 : arrivée d'une infirmière "le canapé doit être plié". La maman : "oui mais j'ai pas encore dormi depuis hier".

_ "Moi je vous le dis, c'est le règlement. Il faut le plier normalement". Compréhensive, elle acceptera finalement de laisser la maman dormir.

 

Pour aller à l'hôpital ? Mais il faut vraiment être malade...

 

Commenter cet article

amirasafaa 30/11/2010 14:06



C'est incroyable. J'espère que les parents vont écrire une lettre au directeur. Mais Ballanger n'a pas d'urgence pédiatrique. Il vaut mieux aller dans un hôpital où il y a des urgences
pédiatriques bon c pas le summum du service mais c''est mieux quand même.Il  vaut mieux appeler SOS médecin l'attente est longue mais au moins on est au chaud. Après si il y a vraiment
besoin d'une hospitalisation le médecin vous l'indiquera. Courage aux parents et bon rétablisement au bébé


 



vivemafrance 30/11/2010 15:08



Bonjour,


Laisse-moi deviner. Tu serais pas parent par hasard...?


Je devine que vous tous qui intervenez suite à cet article êtes des papas ou des mamans...! Venez me dire le contraire.


Plus sérieusement, le service pédiatrie de cet hôpital n'est pas une exception. Ne soyons pas naïfs : ceci n'est rien à côté d'autres établissements hélas.


Coupes budgétaires (et donc priorités du gouvernement) sont les grands responsables de la situation.


Nous aussi dans une certaine mesure, par notre silence incontestablement.



alfonse d'indon 27/11/2010 02:15



Une chose paraît vraie au vu de ce témoignage, c'est que si on se rends dans cet hôpital sans être malade on a de grandes chances d'en sortir malade. Je me doute bien que tout l'établissement
n'est pas géré de la même manière mais c'est le personnel (cadres compris) qui fait le service et là, la pédiatrie à fait trés fort.


Il prennent vraiment les gens pour des américains, vraiment aucun respect. J'éspère toutefois que tout le monde s'en sortira, avec ou sans mutuelle !


 



Moms 26/11/2010 21:36



Jen'en reviens pas. La situation des hopitaux est ahurissante.